Revue de presse

Bienvenue sur notre revue de presse.

Consultez nos différents articles parus ci-dessous :


1 ...  

Le Forum des Collégiens

Le Forum des Collégiens

© Ouest France - 13/01/ 2019

Magazine / Presse écrite

Un temps fort ! Une offre très diversifiée et de vrais débouchés professionnels.

Et une fois n'est pas coutume le Bac pro sécurité et prévention à toujours le vent en poupe ! Article à l'appui...

Saint-Joseph. Les collégiens rendent hommage aux Poilus

Saint-Joseph. Les collégiens rendent hommage aux Poilus

© Le Télégramme - 10/11/ 2018 - Céline Le Strat

Magazine / Presse écrite

Les collégiens de Saint-Joseph-La Salle ont rendu hommage aux poilus, ce vendredi.

Les élèves et deux classes de CAP du groupe Saint-Joseph-La Salle ont célébré le centenaire de l’Armistice 14-18, à leur manière, ce vendredi. À l’initiative de professeurs, ils ont réalisé 1 741 bleuets en plastique représentant les morts lorientais. Ces bleuets ont été symboliquement plantés dans la terre. Ce vendredi, dès 11 h, des élèves de 3e ont présenté le projet à leurs camarades et lu des textes de Poilus, de Guillaume Apollinaire et des poèmes. Les élèves de 4e et 3e de l’option danse ont présenté une mise en scène émouvante du conflit

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/saint-joseph-les-collegiens-rendent-hommage-aux-poilus-09-11-2018-12129155.php#XIEHB8kXBufFDff2.99

A Saint Jo, 1741 bleuets plantés pour ne pas oublier les morts

A Saint Jo, 1741 bleuets plantés pour ne pas oublier les morts

© Ouest-France 10/11/ 2018 - Charles JOSSE

Magazine / Presse écrite

Les élèves du collège Saint-Joseph La salle, à Lorient, ont commémoré la Grande Guerre de 1914-18 ce vendredi 9 novembre. Ils y travaillaient depuis la rentrée. Ils ont planté 1 741 bleuets à la mémoire des Lorientais morts loin de chez eux.

« Il s’appelait Louis Auray, 25 ans. Il s’appelait Auguste Bertho, 26 ans. Il s’appelait François Boëdec, 32 ans. » Chaque nom est ponctué d’un silence. Bref mais profond. Dorian poursuit : « Il s’appelait

 Joseph Ansquer, 24 ans. Il s’appelait Jean Bourrouilh, 48 ans. C’étaient des Poilus. 1 741 Lorientais ont ainsi été tués pendant la Grande Guerre. »

Ce vendredi 9 novembre, les élèves du collège Saint-Joseph La Salle à Lorient ont commémoré la Grande Guerre avec une grande sincérité. | OUEST-FRANCE

 

« FAIRE ACTE DE MÉMOIRE ENSEMBLE »

C’était ce vendredi 9 novembre au collègue Saint-Joseph La Salle, à Lorient. Une centaine d’élèves commémorent la Grande Guerre. Ils y travaillent depuis la rentrée, avec leurs professeurs d’histoire, de français, d’arts plastiques et de sport.

Un travail pédagogique et citoyen. Un travail de mémoire. Pour se souvenir des soldats et les valeurs républicaines pour lesquelles ils se sont battus, disent les enseignants. « Commémorer, c’est faire acte de mémoire ensemble », résume le directeur Marc Suteau.

1 741 LORIENTAIS MORTS PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

Les collégiens de Saint-Jo à Lorient ont planté 1 741 bleuets en mémoire des 1 741 Lorientais morts pendant la Grande Guerre de 1914-18. | Ouest-France

1 741 bleuets ont été plantés dans le gazon du collège. Des fleurs fabriquées en cours à partir de bouteilles plastique. Elles symbolisent les 1 741 Lorientais morts pendant la Première Guerre mondiale.

Des portraits de Poilus, avec leur identité, leur métier, leur fonction dans l’armée, la date et le lieu de leur décès ont été accrochés aux arbres. La guerre a mille visages.

Bleuets ? « C’était le surnom que les Poilus donnaient aux nouveaux soldats arrivant avec leur uniforme d’un bleu horizon immaculé », raconte encore Dorian. Mais c’était aussi tout un symbole, car « ces fleurs sauvages arrivaient à pousser dans la terre ravagée par les combats ».

QUAND LA FRATERNITÉ PREND LE DESSUS…

Ce vendredi 9 novembre, les élèves du collège Saint-Joseph La Salle à Lorient ont commémoré la Grande Guerre avec une grande sincérité. | Ouest-France

Les chorégraphies élaborées avec la prof de sport sont à la fois graves et légères. Elles soutiennent la lecture d’une lettre d’un Poilu à son épouse. À Noël, des soldats allemands et des soldats français ont déposé leurs armes, ils sont sortis des tranchées distantes d’à peine 100 m et se sont serré la main.

Quand la fraternité prend le dessus, tous les rêves pourraient être permis.

Des haltérophiles apprennent aux collégiens à soulever leurs cartables

Des haltérophiles apprennent aux collégiens à soulever leurs cartables

© Ouest-France mardi 9/10/2018

Magazine / Presse écrite
Une étoile Lasallienne de 2000 personnes

Une étoile Lasallienne de 2000 personnes

© Le Télégramme Le 6 octobre 2018

Magazine / Presse écrite

Rentrée au Collège Saint-Joseph-La Salle

Rentrée au Collège Saint-Joseph-La Salle

© Le Télégramme Le 29 août 2018

Magazine / Presse écrite

Collège Saint-Joseph-La-Salle

Nouvelle classe de musique et… nouveau piano pour les collégiens de Saint-Jo.

 

619 élèves. Les effectifs sont stables cette année et les 619 élèves se répartissent en 22 classes. Le directeur Marc Suteau se félicite, toutefois, « d’une excellente rentrée dans les classes de 6» dont les effectifs sont en progression.

Travaux. Pas de gros chantiers pendant l’été dans la mesure où le bâtiment du collège avait été entièrement rénové ces deux dernières années.

Les mélomanes seront ravis de découvrir une salle de musique flambant neuve et équipée d’un beau piano. Un demi-queue qui ravira aussi, la quarantaine de collégiens qui participent à sa chorale.

Équipe pédagogique. Pour l’essentiel, la cinquantaine d’enseignants seront fidèles au poste et retrouveront la responsable du collège Saint-Jo, Virginie Furlan.

Échanges. Des voyages en Angleterre et Espagne sont au programme ainsi que de très nombreux ateliers (théâtre, robotique, échecs, karaté-zen…). L’établissement continue à proposer des options foot (pour les 6eet 5e) et hand (4e et 3e).

Téléphones portables. « Ici, on applique les règles intrinsèques à l’établissement dont les règles de vie sont fixées collégialement en interne : les jeunes, en arrivant le matin dans l’établissement, doivent éteindre leur portable et le rallument en repartant ; cela est appliqué depuis des années… », souligne Marc Suteau qui explique que la plupart des jeunes respectent l’interdiction par crainte que leur portable finisse à la vie scolaire.


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/colleges-prives-les-consignes-sont-claires-pas-de-telephones-29-08-2018-12063657.php#ed1KVcQk5ld4R9Bz.99


1 ...