Revue de presse

Bienvenue sur notre revue de presse.

Consultez nos différents articles parus ci-dessous :


1 ...  

Les élèves de MDS en stage

Les élèves de MDS en stage

© Le Télégramme, le 10 janvier 2018

Magazine / Presse écrite

Cette semaine, douze élèves (sur les 24) de première de bac pro Métiers de la sécurité, originaires de toute la Bretagne et scolarisés au lycée Saint-Joseph - La Salle, à Lorient, suivent une formation au centre principal de secours de Lorient. L'autre moitié de la classe y participera d'ici une dizaine de jours. Après une année de seconde « très théorique », les lycéens « découvrent le métier de sapeurs-pompiers », aux côtés de deux formateurs départementaux. Ils prendront également part, plus tard dans l'année, à une formation police à Saint-Malo, puis à une formation gendarmerie à Rennes. En terminale, ils devront choisir une dominante, et feront un passage de quinze jours à l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (Ensosp), à Aix-en-Provence. La filière prépare à l'exercice des différents métiers de la sécurité dans la fonction publique (police, gendarmerie, sapeur-pompier, sécurité civile...) ou au sein d'entreprises privées. Dès l'âge de 18 ans, ces jeunes, diplômés en secourisme, seront en mesure d'exercer un métier dans la branche.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/l-image-du-jour-10-01-2018-11807720.php#b6mBVa7zC77I1GAE.99

Palais des congrès. Le forum « Que faire après la 3e », ce samedi

Palais des congrès. Le forum « Que faire après la 3e », ce samedi

© Le Télégramme, le 11 janvier 2018

Magazine / Presse écrite

Les chefs d'établissements des lycées catholiques du secteur de Lorient : Éric Le Vouedec (Ker-Anna, Kervignac), Marie-Noëlle Loizel (Saint-Louis, Lorient et Notre-Dame-de-La-Paix, Ploemeur), Denis Le Morzadec (Notre-Dame-du-Voeu, Hennebont) et Marc Suteau (Saint-Joseph-LaSalle, Lorient).

Les lycées Saint-Louis et Saint-Joseph-LaSalle de Lorient, Notre-Dame-de-La-Paix de Ploemeur, Notre-Dame-du-Voeu d'Hennebont et Ker-Anna de Kervignac vont présenter, pour la 12e année consécutive, l'ensemble de leurs formations (une cinquantaine de diplômes) à l'occasion du forum des collégiens, qui aura lieu ce samedi 13 janvier, au palais des congrès de Lorient. « Ce forum est l'occasion d'accompagner les jeunes dans leur orientation et de valoriser les nombreuses formations professionnelles dispensées dans le territoire et ailleurs, indique Marc Suteau, directeur du lycée Saint-Joseph-LaSalle. Il permet d'avoir une vision d'ensemble de toutes les formations proposées dans des lycées proches de chez eux, depuis la classe de seconde jusqu'au baccalauréat ».

Des rencontres, des échanges


Intitulé « Que faire après la 3e », cette 12e édition du forum des collégiens a pour objectif de permettre aux élèves de 4e et de 3e (mais aussi à leurs parents), d'aller à la rencontre des acteurs de la formation, d'enseignants et chefs d'établissements, afin d'échanger sur un vrai choix d'orientation. Avant les portes ouvertes organisées dans les différents établissements, vendredi 16 et samedi 17 mars, ce forum tombe au bon moment pour choisir son orientation. 
 
Pratique : Forum des collégiens, samedi 13 janvier, de 9 h à 16 h, au palais des congrès. Entrée libre 


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/palais-des-congres-le-forum-que-faire-apres-la-3e-ce-samedi-11-01-2018-11808949.php#TRHwYAC2ifbUl2Wa.99

Maraude des compagnons de la nuit

Maraude des compagnons de la nuit

Tébésud, Déc 2017

Magazine / Presse écrite

L'association "Les compagnons de la Nuit" de  St Joseph-La Salle invité à "L'Instant T" sur Tébésud en décembre 2017.

S'informer sur les écoles d'ingénieurs

S'informer sur les écoles d'ingénieurs

© Le Télégramme Le 27 déc. 2017

Magazine / Presse écrite

Le forum 

Tous les ans, un forum des écoles d'ingénieurs est organisé par les anciens élèves de la CPGE TSI du lycée Saint-Joseph (classe préparatoire aux grandes écoles, filière technologie et sciences industrielles). Vendredi, 27 écoles de toute la France étaient représentées : Centrale Nantes, les Mines de Saint-Étienne, l'Insa Lyon et Rennes...

La preuve par l'exemple

« Ce forum est destiné aux élèves de terminale et de prépa », explique Mickaël Nicolas, professeur de mathématiques. « Les métiers d'ingénieur sont accessibles mais pas très demandés. Cet événement, qui a lieu tous les ans depuis plus de 20 ans, permet aux anciens élèves de Saint-Jo, actuellement dans les grandes écoles d'ingénieurs, de venir parler de leur parcours ».

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/s-informer-sur-les-ecoles-d-ingenieurs-27-12-2017-11795266.php#kLFuT6O0e6buUBqx.99

Maraude.  Des compagnons au cœur de la nuit

Maraude. Des compagnons au cœur de la nuit

© Le Télégramme Le 14 déc. 2017

Magazine / Presse écrite

Depuis cinq ans, les Compagnons de la nuit assurent des maraudes hebdomadaires auprès des SDF de Lorient. Particularité de l'association : chaque semaine, elle embarque des lycéens de Saint-Joseph-La Salle. 

Mardi soir. Lingerie du lycée Saint-Joseph-La Salle. Il est presque 19 h 30. Leur dîner à peine avalé, Thibault, Jonathan et Anthony sont descendus enfiler leur gilet bleu et charger la fourgonnette. Ces internes, élèves en première Métiers de la sécurité, sont de « service » ce soir : ils participent à la maraude hebdomadaire des Compagnons de la nuit.

Soupe et café chauds


Sous la houlette de Jean-Louis, gardien du lycée, et d'Aline, la présidente des Compagnons de la nuit, les trois lycéens et Hélène et Jean, bénévoles, calent à l'arrière du fourgon les glacières emplies de nourriture récupérée le matin à la Banque alimentaire mais aussi les thermos d'eau chaude pour le café et les cinq litres de soupe préparée dans les cuisines de l'établissement. Sans compter des couvertures et quelques croquettes pour les compagnons à quatre pattes des SDF.

La gare, un point fixe


Il est 19 h 45. Il fait 7eC à peine mais la température ressentie est proche des 4ºC. Franck, surveillant au lycée Saint-Jo, s'installe au volant. Après un crochet par la boulangerie Ty Bara Mad pour récupérer les invendus de la journée, direction la gare, seul point « fixe » de la maraude des Compagnons de la nuit. Portable en poche, Jonathan est en lien quasi permanent avec le 115 (Samu social). En arrivant, Aline distingue les gyrophares de voitures de pompiers. L'inquiétude saisit les Compagnons. Vite rassurés par le fait qu'il ne s'agit pas de véhicules de secours à la personne. Sur le parking de la gare, une demi-douzaine de personnes, des hommes pour l'essentiel, sont là. « Ça peut aller jusqu'à une vingtaine », explique Jean-Louis. Il y a les habitués. Et d'autres. Autour d'une soupe ou d'un café, les discussions vont bon train. On prend des nouvelles des absents.

 On s'enquiert du quotidien. On note les numéros de portable, au cas où. « C'est grâce à vous que j'ai chaud », sourit Hervé, avant de disparaître dans la nuit.

« L'impuissance, c'est dur à gérer »


Une fois la nourriture et quelques couvertures distribuées, les Compagnons de la nuit replient rapidement leur petite table. La fourgonnette prend la direction de Bois-du-Château. Le Samu social a signalé une famille sans hébergement. Les parents et leurs deux enfants sont réfugiés dans un hall d'immeuble. Sur place, les bénévoles sont un peu démunis : la famille ne veut rien de plus qu'un toit pour la nuit. « Nous ne pouvons pas leur fournir », regrette Hélène. « L'impuissance, c'est ça qui est dur à gérer », confie la bénévole de longue date. Le dialogue est compliqué avec cette famille arménienne. Un voisin vient assurer la traduction. Finalement, les Compagnons leur donneront quelques couvertures pour la nuit et des viennoiseries pour les enfants. « Ce genre de situation, ça nous apprend beaucoup », souffle Thibault. « Il faut poser les choses. Faire les bons choix ».

« Chaque maraude est différente »


Les Compagnons de la nuit sont déjà en route pour la place Alsace-Lorraine. D'après le 115, il y aurait là un couple avec une femme enceinte. Mais une fois sur place, personne. Les bénévoles cherchent dans les rues adjacentes... Avant de repartir vers le Cinéville où un SDF « habitué » des lieux a été signalé. Puis ce sera l'avenue du Faouëdic, le port de commerce... « Chaque maraude est différente », confie Aline. Les Compagnons de la nuit sont au rendez-vous tous les mardis soirs. « Nous serons là les 26 décembre et 2 janvier aussi bien sûr ». Dans les glacières, « il y aura certainement des bûches et des chocolats ». Et dans les regards, toujours, beaucoup de chaleur humaine.

 

Le prêtre de la paroisse St Joseph !

Le prêtre de la paroisse St Joseph !

© Le Télégramme Le 7 déc. 2017

Magazine / Presse écrite

Un suspense haletant ! Mené durant presque toute la rencontre, le Cep s'est finalement imposé à la dernière seconde mardi, face à Boulogne, 89-88, au palais des sports de Kervaric. D'aucuns diront qu'avec, dans les rangs de ses supporters fervents, un homme d'église aussi motivé, qui n'a pas hésité à mouiller le maillot aux tambours, le Cep a reçu un petit coup de pouce du ciel. Les basketteurs lorientais ont ainsi enchaîné un 7e succès d'affilée, pour le plus grand bonheur du père Thomas, prêtre accompagnateur de Saint-Joseph (photo Nicolas Créach).

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/cep-basket-un-coup-de-pouce-du-ciel-07-12-2017-11770600.php#GYuCfrj861CKg3y0.99


1 ...