Revue de presse

Bienvenue sur notre revue de presse.

Consultez nos différents articles parus ci-dessous :


 5 ...  

Le prêtre de la paroisse St Joseph !

Le prêtre de la paroisse St Joseph !

© Le Télégramme Le 7 déc. 2017

Magazine / Presse écrite

Un suspense haletant ! Mené durant presque toute la rencontre, le Cep s'est finalement imposé à la dernière seconde mardi, face à Boulogne, 89-88, au palais des sports de Kervaric. D'aucuns diront qu'avec, dans les rangs de ses supporters fervents, un homme d'église aussi motivé, qui n'a pas hésité à mouiller le maillot aux tambours, le Cep a reçu un petit coup de pouce du ciel. Les basketteurs lorientais ont ainsi enchaîné un 7e succès d'affilée, pour le plus grand bonheur du père Thomas, prêtre accompagnateur de Saint-Joseph (photo Nicolas Créach).

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/cep-basket-un-coup-de-pouce-du-ciel-07-12-2017-11770600.php#GYuCfrj861CKg3y0.99

Palmes académiques. Joël Moreau et Philippe Le Bérigot distingués

Palmes académiques. Joël Moreau et Philippe Le Bérigot distingués

© Le Télégramme Le 25 nov. 2017

Magazine / Presse écrite

Marc Suteau (directeur de Saint-Joseph-LaSalle), Philippe Le Bérigot, Anne Armand (doyenne de l'Inspection générale de l'Éducation nationale) et Joël Moreau.

Vendredi soir, à Saint Joseph-LaSalle, se tenait la cérémonie de remise des Palmes académiques : M. Joël Moreau, président de l'organisme de gestion, vice-président de l'Udogec, s'est vu remettre les Palmes académiques. Philippe Le Bérigot, ancien chef d'établissement, a quant à lui été promu au titre d'Officier dans l'Ordre des Palmes académiques.

 

 

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/palmes-academiques-joel-moreau-et-philippe-le-berigot-distingues-25-11-2017-11754967.php#ZIPO8jHTFqmD0S1B.99

Hermine Gourmande. Partenariat avec le Lycée

Hermine Gourmande. Partenariat avec le Lycée

© Le Télégramme Le 12 nov. 2017

Magazine / Presse écrite

Spécialisée dans la torréfaction et le négoce de café, l'entreprise L'Hermine Gourmande, sur la zone d'activité de Guernéac'h, a mis en place un partenariat avec la filière « commerce » du lycée Saint-Joseph de Lorient. Mercredi, Sylvie Colin, la gérante de la société, recevait les élèves de première commerce et trois de leurs enseignantes, Manuela Cavalcante (techniques de vente), Maryline Champalle (arts appliqués) et Brigitte Guillemot (vente). Dans le cadre du partenariat, les élèves ont ainsi la possibilité de se mettre en situation concrète de vente.

Savoir argumenter

« C'est gagnant gagnant puisqu'ils vendent notre café. Il est donc très important que ces jeunes connaissent notre entreprise, son fonctionnement, ses produits. Aujourd'hui, ils découvrent dans les détails le circuit de fabrication et de distribution du café, de A à Z. Et ils semblent très intéressés... », expliquait mercredi Sylvie Colin. « Ils vont devoir argumenter, mettre en valeur les produits », ajoute Brigitte Guillemot. « C'est du concret, nos élèves ont là l'opportunité de rencontrer des professionnels, de se renseigner sur l'approvisionnement, la fidélisation de la clientèle, les tâches de gestion courante et bien évidemment la vente. On les initie aussi à autre chose que la grande distribution ». Dans le cadre de leur formation, ces élèves de la filière commerce ont aussi réalisé des affiches sur le thème du café.


Sur la zone de Guernéac'h à Gourin, les jeunes Lorientais ont longuement échangé avec Christophe Bourlès, responsable de la torréfaction et de l'ensachage. « C'est une torréfaction lente, artisanale. On distribue dans toute la Bretagne. Les volumes sont en progression », expliquait-il.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/gourin/hermine-gourmande-partenariat-avec-un-lycee-12-11-2017-11737461.php#TowAJ2iv2m5Jg7DA.99

Un partenariat avec le Quebec

Un partenariat avec le Quebec

OUest-France, le12/10/2017

Magazine / Presse écrite
Scène de crime au lycée

Scène de crime au lycée

Tébésud, juin 2017

Blog / Internet

“Forensic Consulting France”, une société morbihannaise unique en France, a mis ses compétences au service des élèves de 2nde de St Jo en leur faisant découvrir l'expertise criminalistique..

Basée à Questembert, l'entreprise est la seule en France dans le domaine de l'expertise criminalistique. Les 58 lycéens qui suivent l'enseignement d'exploration MPS, méthodes et pratiques scientifiques ont bénéficié d’un approfondissement en science et investigation policière.

Lycée Saint-Joseph. Découvrir la criminalistique

Lycée Saint-Joseph. Découvrir la criminalistique

© Le Télégramme Le 31/05/2017

Blog / Internet

Les élèves de seconde ont participé à une journée de découverte des métiers de la criminalistique. Après une conférence le matin, les élèves ont participé à des ateliers pratiques l'après-midi.

Une scène de crime. Une arme au sol. Du sang sur les murs. Comme dans les films policiers, c'est du faux. Hier, 58 élèves de seconde du lycée Saint-Joseph - La Salle ont suivi une journée criminalistique. L'atelier correspond à leur enseignement d'exploration : « Méthodes et pratiques scientifiques ». Gaëlle Goron est enseignante en physique. Avec ses collègues de maths et de biologie, elle travaille sur ce sujet avec les élèves depuis six mois. « Le but est de montrer où la science peut intervenir dans différents domaines », explique-t-elle.

Une journée en trois temps
Le matin, les élèves ont assisté à une conférence présentée par Didier Sonnois. Sa société « Forensic consulting France » a organisé, en partenariat avec le lycée, cette journée de découverte de la criminalistique. Lors de la conférence, les élèves ont abordé le côté théorique du métier. Ils ont aussi vu les différents débouchés proposés par une formation en criminalistique. Via la gendarmerie, la police, ou le secteur privé, les options ne manquent pas. L'après-midi, les élèves, divisés en deux groupes, ont participé à deux activités. La première : de l'analyse en laboratoire. Il y était question de relever des traces de sang dans le noir. Ensuite est venue l'animation tant attendue : l'examen d'une scène de crime. Six élèves portés volontaires ont revêtu des combinaisons intégrales, ainsi que des masques et des gants. Baptiste, un des volontaires, se réjouissait de participer. « On est quatre ou cinq à être intéressés par ce genre de métiers. Ce matin, on a appris des choses toutes bêtes, comme les groupes sanguins, les différents tests, notamment sur les cheveux... », a résumé le jeune lycéen, avant de retourner à son analyse de la scène de crime. Encadrés par Didier Sonnois et deux experts, les élèves ont cherché des indices, analysé les mannequins gisant au sol, recueilli du sang, mais aussi récupéré et déchargé un pistolet. Ce qui n'a pas manqué de faire forte impression.

Retour de service
Les enfants de Didier Sonnois sont tous passés par le lycée Saint-Joseph. « Il y a quelques mois, j'avais besoin d'un terrain pour une étude, j'ai demandé au lycée s'ils pouvaient m'aider. Ils l'ont fait. Pour les remercier, je les aide à organiser cette journée », explique le gérant de la société Forensic consulting France. Basée à Questembert, l'entreprise a aussi des bureaux à Lorient. « Nous sommes les seuls à faire ça en France », se félicite Didier Sonnois. Habitué du travail de formation auprès de différents professionnels, il a mis ses compétences au service des lycéens pour une journée.


© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/lycee-saint-joseph-decouvrir-la-criminalistique-31-05-2017-11535341.php#BurMPCrijGjjQfQR.99


 5 ...